Namibie

Bordée par l’océan atlantique, l’Angola, l’Afrique du sud, le Botswana, et la Zambie, ce vaste pays de 824 268 km² est habité par 2 millions d’habitants. La capitale s’appelle Windhoek : le coin du vent ! Ancienne colonie allemande, les villes de Swakoprund et Walvis bay, sur la côte ouest ont conservé une architecture germanique du XIXe siècle qui peut surprendre !

Les ethnies sont plus de onze. Les Ovambo qui vivent dans le nord sont l’ethnie la plus importante. Les Karango sont a peu près 120 000 personnes qui vivent principalement dans le sud de l’Okavango. Les Herero comptent environ 100 000 personnes, ce peuple pasteur serait originaires de la vallée du grand rift. Les Himbas font partie de la communauté herero ; ils sont remarquables par l’enduit orangé dont ils couvrent leur corps et leur chevelure. Il s’agit d’une poudre de terre rouge mélangée a de la graisse de chèvre, de diverses herbes et de cendres.

Les femmes himbas sont habillées d’une jupette en peau de chèvre et portent des colliers en coquillages sur leur poitrine nue. Les San ou Bushmen, environ 20 000 personnes, vivent à l’est et dans le Kalahari. Les Damara sont 100 000, les Nama 60 000 dans le Namaland, les Baster 35 000 vers Rehoboth, les Capriviens 80 000 dans le nord-est et la bande de Caprivi. Nous trouvons encore les 650 000 Owambo au nord et les 9 000 Tswana a l’est. Sans compter des Européens d’origine afrikaans pour environ 65 000 et les 20 000 Allemands, dont la présence remonte a 1884.

Beaucoup de lieux a visiter dans ce vaste pays. Veuillez me suivre.

Le Waterberg plateau au nord de Windhoek : il émerge de la surface plane du bush, une citadelle ceinte de falaises rouges. Le plateau est formé d’une roche rouge et spongieuse, la pierre de sable. Sur les falaises s’étend du plat sur 40 500 hectares, tantôt recouvert d’une végétation aride, tantôt de forêts, tantôt de roches rouges. Décrétée réserve naturelle en 1972, la forêt abrite des espèces rares à protéger comme le rhinocéros blanc ou le vautour, et d’autres plus courantes de prédateurs, ainsi qu’une flore inhabituelle comme nombre de lichens. Une balade a pied permet de voir et d’entendre de nombreux oiseaux, de croiser des dik-dik (une des plus petites antilopes au monde), et d’être observée a l’abri sur un rocher par des damans (petit mammifère de la famille des… éléphants).

Tous les cols des hauts plateaux mènent à Solitaire. Le Bagdad Cafe de la Namibie ! imaginez une ferme isolée de 12 000 hectares en plein désert. La famille gère l’église, l’épicerie, la buvette, la station service…

Le Damaraland est cerné au nord par le Kaokoland, au nord-est par le parc national d’Etosha, et à l’ouest par la côte des Squelettes. Il offre un intérêt géologique exceptionnel. D’impressionnants plateaux granitiques, des lits de rivière sablonneux, des rocs rouges de basalte incrustés d’amphibole. La végétation est étonnante : euphorbe damara, arbres bouteilles (pachypodium lealii), acacia de Brandberg. La faune est riche : girafe, springbok, oryx, zèbre des montagnes, koudou. Les espèces rares y sont représentées par l’ éléphant du désert, le rhinocéros noir et l’outarde de Rüppel.

A quelques encablures de Khorixas s’élèvent encore les restes d’une forêt pétrifiée vieille de 280 millions d’années. 50 troncs de 30 m de long, 5 m de circonférence sont  couchés sur le sol.

Ces troncs ont été soit déposés par une crue millénaire soit venaient d’une forêt éteinte il y a des millions d’années !

Hiata de Tahiti

Catégories : Namibie, Voyages | Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Navigation des articles

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com. Thème Adventure Journal.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 905 autres abonnés

%d bloggers like this: