Oiseau des îles

Le ura (Vini kuhlii) ou lori de Kuhl est le très bel oiseau endémique de Rimatara. Une perruche aux ailes vertes, au dos jaune, à la poitrine rouge, la tête bleue, aux pattes orange, un arc en ciel de plumes.

Sa beauté lui a été fatale dans plusieurs îles polynésiennes car ses plumes rouges servaient à confectionner les insignes royaux : coiffe, ceinture, cape.

Le Rattus rattus (rat noir) ou rat des navires  introduit par les Occidentaux dès leur arrivée dans le Pacifique Sud est l’un des  prédateurs des îles du Pacifique Sud. Rimatara (Australes) est exempte de cette présence et la surveillance du Rattus rattus est assurée… par la société d’ornithologie de Polynésie ! Cela afin de préserver l’oiseau ura.

La dernière Reine de l’île le « prit sous son aile », cet oiseau, en imposant un tapu royal. Le tapu est la prononciation locale de votre bon vieux mot « tabou ». La reine Heimata ou Tamaeva V s’adressa au Ura et lui dit : « Eiaha ‘oe haere fa’abou i  te tahi fenua ‘e » (tu n’iras point sur une autre île). Personne ne pouvait donc exporter le ura hors de l’île. Au ura vaero (lori mâle) et au ura pa’o (lori femelle) elle supplia « E moho na ‘orua i ‘onei, tiretire tiretire a » (vous vivrez ici, vous vous reproduirez encore et encore). Lors de la dernière cérémonie, qu’elle présida vêtue de sa cape royale en plumes rouges de ura, elle jura « aita atu i muri a’e ia’u nei e ‘ahu fa’abou i teie ‘abu » (personne après moi ne revêtira cette cape).

Ces tapu royaux avaient été respectés jusqu’à ce jour.

Une translocation de 27 ura a pourtant été préparée scientifiquement à destination d’Atiu aux Cook à la demande de la Reine Rongomatane. Les tractations ont finalement abouti en avril 2007. Expédition scientifique internationale (USA et Cook) pour la capture des ura, examen sanitaire des oiseaux capturés, vol spécial Rimatara-Atiu par Air Rarotonga.

Ces deux vols internationaux ont exigé la venue d’agents des Douanes, de la police de l’Air et des frontières, de la police Phytosanitaire et du Zoo sanitaire de Papeete ! Tout cela parce que l’aéroport de Rimatara n’a pas le statut d’aéroport international. Bureaucratie, quand tu  nous tiens.

Hiata de Tahiti

Catégories : Polynésie | Étiquettes : , , , , , , , , ,

Navigation des articles

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :