Marcello chat auxerrois

Connaissez-vous Marcello, le Chat ? Né en Italie, il a émigré à Paris sans papiers avant de se mettre au vert à Auxerre dans une bonne maison. Il y occupait en 2006 un jardin « avec vue » et pouvait méditer sur l’infini en contemplant la pointe du clocher cathédral qui se dresse tout près.

Mais cette aimable bête est dotée de caractéristiques propres qui la rendent différente de ses congénères. D’abord Marcello est une chatte, contrairement à ce que son patronyme laisse croire, attribué trop légèrement.

Ensuite il est pacifiste malgré sa tenue de camouflage, fort à la mode chez les teen-agers ; il ne condescend à jouer qu’avec de fausses souris ou de vraies chaussettes molles.

Enfin il médite sur le sens des choses ou sur la personnalité des gens, penchant alors la tête d’une drôle de façon. Vous êtes alors sous le laser d’un regard inquisiteur qui vous transperce jusqu’à l’âme. Point de mensonges ni de faux semblants, vous êtes faits ! Et vous vous retrouvez droits dans vos bottes de souris, hypnotisés par le regard vert basilic du chat rayé.

C’est là que Marcello le Chat devient Marcello « le chat’ », troquant son sonore patronyme italien pour le snobisme anglais où la dentale finale se prolonge. A l’habitude silencieux et méditatif, Marcello n’hésite alors pas à se lancer dans le bavardage. Surtout lorsque cela concerne ce qui plaît à son maître, le regretté Jean-Louis d’Auxerre : la politique.

Florentin, le matou femelle sait jouer de son ambiguïté pour faire dire ce que Mesdames & Messieurs les Politiques cherchent toujours à cacher. Machiavélique, le zébré se camoufle derrière son ingénuité animale pour faire sortir les rats des placards. Impressionniste, il touche à tout et hoche la tête, laissant l’œil dans un festival de rayures où l’on croit distinguer, comme sur le disque de Chevreul, le blanc de blanc des couleurs trop vite assemblées.

Marcello est un expert en filouteries ; il a l’œil vif, la patte fulgurante et la griffe acérée. Il porte attention à tout ce qui bouge et l’évalue en expert. La campagne électorale a eu en sa personne un observateur sagace ! Mais las, le petit chat est mort, c’est probable. Cela fait onze ans déjà que nous nous sommes rencontrés.

Catégories : Chats | Étiquettes : , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :