Tahiti paradis du fruit

Toujours des fruits  dans nos assiettes du petit-déjeuner : avocat, il suffit de descendre dans le jardin le matin pour récolter un avocat, mûr, qui nous permet de beurrer nos tartines. Facile à digérer mais environ 30% de matière grasse d’où une valeur nutritive élevée. L’avocat ou Persea americana, comme son nom l’indique est originaire d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, mais il s’est répandu dans le monde entier.

Papaye ou Carica papaya, qu’il nous faut disputer aux oiseaux. Ces volatiles choisissent avant nous le plus succulent. L’origine de ce fruit est inconnue. On sait qu’il a été découvert par les Conquistadors au contact des Amérindiens. Crue avec quelques gouttes de citron, la papaye solo, petite, à chair orangée est très parfumée.

Une tranche d’ananas pour honorer Moorea et le plateau des ananas de la presqu’île. Le painapo a été introduit par le Capitaine Bligh (HSM Bounty).

Un fruit de la passion ou maracuja ou grenadille bleue ou Passiflora caerulea  pour recevoir notre dose de vitamine C pour la journée. Il est originaire du Brésil, du Paraguay et de l’Argentine. Le fruit doit être lourd dans votre main. Préférez la variété à peau externe rouge au goût plus doux. Le nom de la fleur de la passion vient du latin « passio » (peine) et « flos » (fleur). De pieux interprètes y reconnaissaient la passion du Christ. Les 3 cicatrices de la fleur symbolisent les clous, la couronne d’appendices (coronule) la couronne d’épines, l’ovaire stipité le calice, les 5 anthères les stigmates, les feuilles trilobées la lance, les vrilles les fouets et la couleur blanche des fleurs l’innocence du Sauveur.

Ajoutons dans notre assiette une carambole ou Averrhoa carambola, les caramboliers croulent sous les fruits. Les poules et les merles des Moluques s’en régalent au pied des arbres. C’est pourtant un fruit très intéressant pour sa teneur en vitamine C (30mg/100g) et le jus combattrait le cholestérol.

Toujours des ramboutans dont je vous ai parlé le mois précédent.

Le longane ou œil du dragon ou Dimocarpus (Nephelium) longan originaire d’Asie du Sud-est. La chair est juteuse, le goût très fin. La chair presque transparente entoure une graine importante, de couleur noir anthracite. Les arbres les plus anciens introduits à Tahiti ont de très gros noyaux et peu de chair tandis que les variétés plus récentes offrent plus de chair autour d’un noyau plus modeste.

Pour sublimer l’assiette, le durian ou Durio zibethinus. Les Asiatiques en raffolent et videraient leur porte-monnaie pour ce fruit à l’odeur si particulière. On aime ou on n’aime pas ! L’arille (chair) et les 2 à 6 graines par fruit sont comestibles, crues ou même bouillies.  La chair contient des protéines, de la graisse et différents sucres. Si vous n’avez jamais osé, essayer au moins une fois.

Maintenant j’attends de pied ferme les mangoustans. Ne le dites pas mais ce sont mes préférés !

Pour le pacaye ou Inga feuillei, la saison est terminée.

L’abiu ou Pouteria caimito nous comble à nouveau. Ce fruit récemment introduit à Tahiti, est originaire du Brésil et du Pérou, il est de forme ovale d’un jaune brillant à maturité, la chair est translucide, tendre, sucrée et rappelle celle de la sapotille.

Voilà revenue la goyave (tuava) ou Psidium guajava, originaire d’Amérique du Sud. Les Aztèques la nommaient la prune sableuse à cause de multiples graines dans sa chair rose saumon. Petit fruit très riche en vitamine C (200 à 250 mg) qui fut introduite à Tahiti en 1815 depuis le Brésil. Alors, bon petit déjeuner !

Hiata de Tahiti

Catégories : Gastronomie, Polynésie | Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Navigation des articles

Une réflexion sur “Tahiti paradis du fruit

  1. mmmh, quel délice!
    Et saviez-vous que le mot ramboutan signifie en malais « fruit cheveux », (cheveux se dit « rambut »)… Quand j’étais petite, on en mangeait beaucoup en Indonésie. Quand ils sont bien juteux, ils sont encore meilleurs!

%d blogueurs aiment cette page :