Jardin du Luxembourg en hiver

L’hiver est froid et sec à Paris cette année. La lumière solaire est dorée, l’astre bas sur l’horizon. Ce pourquoi la sécurité veille en plein soleil.

Ce soleil donne une teinte ambrée aux vieilles pierres, celles du Sénat où les têtes chenues, désormais majoritairement de gauche, se penchent sur les lois de la nation.

Mais aussi la pierre des statues qui prend vie, ou le bronze dont les reflets s’animent.

Les femmes y sont robustes et les mâles songeurs. Marius méditant sur les ruines de Carthage est loin de Superman mais sa musculature fait l’admiration des gamins venus de loin.

Le petit marchand de masques tente en vain de proposer ses déguisements d’anonymous, mais sa peau de bronze fait froid et touche le passant. On a envie de le couvrir tant le stoïcisme est peu de saison dans cette campagne de promesses.

Il nous faudrait un David pour terrasser le Goliath des mauvaises habitudes qu’on répugne à changer, mais nul politicien n’a le profil, si vous voyez ce que je veux dire… Et David reste isolé sur son piédestal, loin du Sénat où tout se joue.

Paris est beau en hiver, la lumière y est légère, le froid semblant figer l’atmosphère.

Les allées sont vides, les chaises empilées dans le jardin du Luxembourg.

Les gens sont rares, emmitouflés et distants, laissant au promeneur tout le loisir d’errer ici et là sans encombre.

Seul Flaubert veille, la lippe goguenarde contre la sempiternelle bêtise des idées reçues, des dogmes intangibles et du politiquement correct.

Et le vieux lion du Sénat garde les allées, en attendant la neige.

Catégories : France, Paris, Voyages | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Navigation des articles

7 réflexions sur “Jardin du Luxembourg en hiver

  1. Si ça doit être hors week-end alors il faudra attendre que les jours rallongent 🙂 A cette époque de l’année, quand je sors du boulot, il fait déjà presque nuit et le parc est sûrement fermé…

    J'aime

  2. Faites-moi signe si ça vous dit, hors week-end.

    J'aime

  3. Ça alors, je m’étonne de ne l’avoir pas repérée!! Ou bien de l’avoir oubliée.

    Ha le Luco… Il a beaucoup compté dans ma vie 🙂 D’abord en tant qu’étudiant, où je passais pour aller de mon lycée à ma chambre d’étudiant, et où je trainais souvent pour réviser mes cours ou rêver au film que je venais de voir dans un cinéma du coin… Puis plus tard, quand je vivais pas très loin, j’y passais souvent des après midi le week-end à faire des jeux sportifs (je n’ose dire du sport tout court, tant c’était plus convivial que vraiment sportif :-p) ou simplement passer du temps avec des amis.

    Mais désormais je vis plus loin, en banlieue, et je n’ai plus que rarement l’occasion de m’y rendre. Celà dit, à l’occasion des prochains beaux jours de ce printemps (qui commence déjà à toquer à la porte de l’hiver!), pourquoi pas?

    J'aime

  4. David est perché sur un piédestal à droite du bassin quand on regarde le Sénat, entre les marches et l’eau.
    Je sais, il faut savoir que la statue s’appelle David, on ne le découvre que sur les plans…
    Voir le site du Sénat http://www.senat.fr/visite/jardin/statues.html
    Il y est écrit « David vainqueur de Goliath, anonyme, L’original de cette statue, peut-être la plus ancienne du jardin, a probablement été mis en place à l’occasion des travaux de réaménagement du jardin rendus nécessaires du fait de l’agrandissement du palais sur sa façade Sud dans les années 1840. Un moulage a été réalisé en 1993 et l’original a été placé, après restauration, dans le palais. »
    Dites-moi par mail si vous allez un jour vous balader au Luco.

    J'aime

  5. Je connais bien tous ces lieux et je suis capable de dire ou dans le jardin du Luxembourg a été prise chacune des photos… Sauf pour celle du David avec cette épée plus grosse que lui! Vous dites « loin du Sénat », serait-ce de l’autre côté de la rue en direction de l’observatoire? Je connais moins ces zones là.

    J'aime

  6. Superbe !

    J'aime

  7. superbe regard sur l’hiver du jardin bravo

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :