Je suis allé en Ukraine…

C’était il n’y a pas si longtemps, entre la révolution orange et celle de Maidan. Le pays m’est apparu comme européen, même s’il conservait les archaïsmes du despotisme asiatique hérités de l’URSS. Le peuple communiste n’était rien, le parti tout, ses dirigeants les maîtres et les autres des esclaves.

Après la révolution de 1917, les Ukrainiens se sont voulus indépendants. La politique centraliste, autoritaire et méprisante des communistes de Moscou a accentué le nationalisme ukrainien, qui n’était qu’un provincialisme au départ. La famine orchestrée par Staline dans les années 1930 – l’Holodomor – a été le clou, tout comme la famine en Irlande pour la détacher de la Grande-Bretagne.

Le pays est aujourd’hui en guerre, envahi par le « Grand frère » comme on le disait de l’Union soviétique. Un demi-frère tyran, dirigé par un paranoïaque dont les neurones ont été endommagés par le Covid et qui a – comme Hitler – la phobie de la contagion. La longueur des tables ou des salles où il reçoit ses affidés ou ses vassaux montre combien il fait peu confiance au fond à son vaccin pourtant « russe ».

Encore un pays détruit, l’Ukraine, où il a fait bon voyager jadis, lorsque « c’était le bon temps » de la politique des blocs puis de la régence américaine du monde. Il y en a d’autres : l’Iran, l’Afghanistan, l’Irak, la Syrie, le Yémen, l’Éthiopie – et même la Turquie ou le Sahara algérien.

Mon récit de souvenirs, déjà publié sur ce blog, en témoignage.

Kiev

Kiev : Saint-André et Sainte-Sophie

Gens de Kiev

Lvov (Lviv)

Odessa la vie

Odessa : l’escalier Potemkine

Yalta : le palais Livadia

Yalta : bord de mer

Yalta : le nid d’hirondelles

Yalta : palais Vorontzov

Yalta : plateau Petri

Verkhovina dans les Carpates

Randonnée dans les Carpates

Maisons goutsoul

Rencontres goutsoul et laiterie d’altitude

Des paysans goutsouls aux citadins ukrainiens à la campagne

Kolomiya et ses œufs peints

Forteresse de Kamianetz Podolskiy

Crimée Mangup Kale forteresse byzantine

Crimée Tatars de Bakhtchisarai

Crimée : musulman, chrétiens, juifs caraïmes

Sébastopol

Sébastopol : la Chersonèse grecque

Simferopol

Catégories : Ukraine, Voyages | Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Navigation des articles

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :