Articles tagués : vigipirate

Viol

Les administrations exigent, pour entrer dans leurs locaux internes, des cartes professionnelles ou au moins des papiers d’identité avec photo lorsque l’on n’appartient pas au service. Tel le veut le règlement Vigipirate, en vigueur depuis des années.

Certains se croient encore non concernés ou au-dessus de tout ça. Ils supposent, dans leur immense candeur, qu’il leur suffit de paraître… Un avatar du « j’ai l’droit » qui sévit partout, notamment sur les trottoirs ou en traversant la rue. Ils sont outrés de devoir se plier aux règles communes, affichées bien en évidence à chaque entrée. Homme ou femme, ils donnent l’impression qu’on leur demande de baisser leur slip plutôt qu’une preuve d’identité. « Quoi ? Moi ? »

Alors qu’il s’agit de principe de précaution, tellement réclamé par ailleurs, de sécurité collective, pour contrer la paranoïa des attentats, de règlement identique pour tous, et pas pour le seul particulier concerné – en bref de l’égalité devant la loi. Mais non : égoïsme et narcissisme détruisent tout civisme.

Notons qu’en France, il est loisible à chacun de se balader sans aucune pièce d’identité : on ne vous les réclame guère que sur la route en cas d’excès de vitesse ou d’infraction, si vous devez payer par chèque (et là curieusement, personne ne proteste), enfin sur la voie publique si vous rôdez dans des quartiers sensibles. La carte d’identité n’est pas obligatoire – bien qu’elle soit gratuite ! C’est loin d’être le cas d’autres pays… La liberté paraît comme l’air qu’on respire, alors qu’elle est une exception dans le monde. Mais ça, le « moi je » s’en fout. Il se sent violé dès que l’on veut savoir s’il est vraiment ce qu’il prétend.

Catégories : Société | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,