Préliminaires 2005 autour de Montcuq

Nous étions plus jeunes, dans une France encore optimiste, avec la perspective toute neuve des technologies de l’information et de la communication.

Le journal de gauche Le Monde, devenu depuis le refuge des bobos qui prétendent gouverner, avait proposé à ses abonnés de créer des blogs gratuits, sur l’exemple de la campagne présidentielle américaine de 2004. L’écrit fleurissait, la chose était neuve et nous avions envie de nous rencontrer. Le lien virtuel, contrairement à aujourd’hui, ne suffisait alors pas. Mais c’est qu’aujourd’hui nous sommes saturés. L’un des blogueurs mondains, qui ne se mouchait pas du pied et se faisait appeler Fraise des bois (le joli surnom de François Hollande, trouvé par Laurent Fabius), a décidé de prendre les choses en mains…

Je republie en cette fin août les quelques notes d’il y a dix ans, comme un anniversaire : tant de blogs d’époque ont disparus, certains blogueurs aussi.

Samedi 20 août 2005

En tant que Ministre du Tourisme dans le blogogouvernement virtuel présidé par le blogueur ambitieux Fraise des Bois, je relaie le communiqué officiel :

COMMUNIQUE DU BLOGOUVERNEMENT

Le premier séminaire blogouvernemental de l’histoire de la blogosphère (allez prouver le contraire, tiens !) aura lieu le jeudi 18 août 2005 à Montcuq (Lot) en très réelle et sérieuse application des lois de décentralisation poétiques (décret Soubira) et gouvernementales (nomination du gouvernement bloguesque mondain).

Le programme de la journée sera précisé dès que possible. Une salle sera gracieusement mise à notre disposition par la mairie de Montcuq.
Le but est de passer du virtuel au réel, d’échanger de blogueur à blogueur sans médiation, de témoigner de nos expériences diverses, de tracer des perspectives, tisser des liens et passer un bon moment en agréable lieu et bonne compagnie !

Chacun est libre de prolonger le séjour à sa guise. Il est bien entendu que personne n’est invité mais que tout le monde peut venir (blogueurs, commentateurs, visiteurs des blogs et simples curieux), les séances plénières et/ou ateliers thématiques étant ouverts à tous. Il est bien entendu que chacun assume ses frais de séjour et d’acheminement.
A bientôt !

PS 1 : Le présent communiqué peut être reproduit sur leurs sites par tous les ministres et blogueurs qui sont intéressés.
PS 2 : Toutes vos idées sont bienvenues. Un conseil des ministres restreint retiendra les meilleures !

Après Zérotonine, alors « au chômage » et désormais au travail, mais qui a promis qu’elle viendrait quand même avec son aspirateur, et l’Actu de jlhuss, je voudrais apporter quelques précisions touristiques.

montcuq vue aerienne

Montcuq (qui se prononce ku) c’est dans partie ventrale arrière de la France, quelque part à l’ouest et vers le sud de Cahors, 27km disent les cartes précises. Les Parisiens y accèdent par la N20, les amoureux du service public à la française par la gare de Cahors (le reste à pied), les étrangers par l’avion de Toulouse. Oh, je vous vois venir, bons Français amateurs de grivoiserie : « pourquoi nous introduire dans le trou de Montcuq ? ». J’imagine ce qu’aurait pu écrire le Dard traversant Montcuq. Je parle de Frédéric le Grand, bien-sûr, pas de Mireille ni de Jeanne. Mais les habitants sont les Montcuquois. Attendez la suite.

montcuq blason

L’étymologie du site n’est pas claire, le « cuq » désignerait une petite éminence – on s’en serait douté… Culte celte – ça aussi, c’est ce qu’on émet quand on n’en sait pas plus. Henriette Walter, éminente spécialiste de la toponymie, n’en sait rien. Le lieu se trouve quand même dans le Quercy, là où les confits ne sont pas « gras » et où le bonheur est dans le pré. On n’y reste pas, il y a seulement des gîtes de pèlerins pour Saint-Jacques depuis le moyen âge. Il y a dans les 15% de chômeurs et le revenu moyen par ménage est un tiers en-dessous de la moyenne nationale. Mais le cadre de vie semble plaire aux deux seuls votants de l’enquête « L’Internaute » sur la commune. Ce qui leur plaît moins est la « qualité des transports », semble-t-il, et la « qualité de l’enseignement ». Je fus le 707ème visiteur seulement sur le site du collège lorsque je m’y transportai…

Pays de vin chasselas appelé « des coteaux du Quercy », de noix et de foin, vous me direz encore « Montcuq c’est du poulet » et, cette fois, vous aurez raison ! L’élevage de la volaille est l’activité principale du coin, avec les champignons. Sauf l’amanite « phalloïde » qui fait mal à Montcuq plus qu’ailleurs. Mais, contrairement à ce que pourraient penser de forts esprits, Montcuq n’émet pas de gaz naturel exploitable. Celui-ci se trouve plus à l’ouest, vers Lacq. Désert touristique entre vestiges du Périgord et pittoresque du Quercy noir, le village n’est même pas dans le Guide Bleu Aquitaine, mais apparaît timidement dans le Guide Vert Michelin pour sa « vue sur les coteaux et les vallons environnants ». On se demande lesquels… Peut-être ces deux tétons qu’on aperçoit vers le sud ?

Outre le parolier de chanson Jean-Luc Petit Ternoise, (jadis) célèbre sur France-Inter, le folklore régional est une mine pour les doctes pédagogues du coupage de cheveux en quatre et autres abstracteurs de quinte essence. Des « staches » de danses folkloriques sont proposés aux gamins et gamines des petites écoles et un compte-rendu pédagogo qui vaut son pesant d’arachide en componction et autres indigestions est publié gravement en pavés-bien-carrés-qui-font-sérieux. Il s’étend longuement sur les résultats sensibles et « sacrés », donnant même la parole spontanément aux enfants (90% de filles parlent, les garçons ne doivent pas oser).

montcuq maison

Les rues du Grimpadou, du Coustalou, du Pendillou et du Raidillou nous évoquent la défunte transhumance culturelle vers l’élevage de chèvres fort à la mode dans les années 70. Reste, qui défie le temps, un donjon du 12ème, vestige d’une forteresse au centre des querelles incessantes entre papistes et albigeois, anglois et françois, catholiques et protestants, jusqu’aux ouistitis (48,95%) et nonettes (51,05%) de feu le récent référendum (sur le traité européen en 2005).

Un lieu parfait où méditer la philosophie de l’ouverture et de la tolérance pour un projet en commun (pas un programme) – s’il peut encore en être. Et pour le relayer par webcam et ADSL au monde entier si nécessaire (un site d’opposition au parti du Maire actuel affirme qu’il existe bien un ADSL à Montcuq même, mais pas aux alentours).

montcuq bitee-shirt

La région offre un terrain d’aventures à tout photographe, même si les habitants sont réduits à la portion congrue (1263 âmes au recensement de 1999). Peut-être à cause d’une charte célèbre de 1224, signée par Raymond VI, comte de Toulouse, à Montcuq, qui réglementait d’ailleurs les ébats non autorisés par l’église.

Article 10 : « Si homme marié était surpris par le bayle avec femme mariée en adultère, tous seuls, lui et elles nus, dans un lit, ou en un autre lieu suspect, l’homme sur la femme, les chausses baissées, ou sans elles, s’il était nu et n’en portait pas, ou la femme nue et ses vêtements relevés jusqu’au nombril, et que cela puisse se prouver par deux ou par trois témoins dignes de foi qui ne soient ni les tenanciers, ni de la maison du bayle ou du seigneur, ou bien si tous les deux l’avouent simplement ; de tels adultères perdent tous leurs meubles qui sont dévolus au seigneur, et de plus, ils doivent courir ensemble tous nus par la ville, à moins qu’ils ne composent avec le bayle, touchant la peine corporelle ; et si quelqu’un tient une concubine dans la ville et que dans un mois après qu’il en aura été requis par les consuls il ne la prend pour femme ou ne laisse, ils doivent être l’un et l’autre bannis de la ville, car un péché pareil ne peut se tolérer, sans crainte de provoquer l’ire de Dieu, d’où pourrait résulter la ruine de ce lieu. »

Catégories : France | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Navigation des articles

2 réflexions sur “Préliminaires 2005 autour de Montcuq

  1. Vous avez raison, « grivoiserie » est la sens de ce que voulais dire, « grivèlerie » c’est partir sans payer. Mettez ça sur le compte de l’excitation lors de la PREMIERE rencontre des blogueurs du monde.fr…
    Je corrige, merci de votre lecture attentive.

  2. Grivèlerie ? Grivoiserie plutôt non ?

%d blogueurs aiment cette page :