A poil

Les interrogations des moteurs de recherche qui atterrissent sur ce blog ne laissent jamais de m’étonner. Il y a bien sûr les sérieuses, les documentaires, celles qui cherchent à connaître : zone euro, argoul, pont des amoureux paris, marine le pen, génocide arménien… Et puis il y a tous les « nu », comme il est de mode d’ajouter, paraît-il à tous les noms (au cas où…) : fille nue, seins nus, tahitienne nue, vahiné nue, ado nu… Marine Le Pen voisine avec vahiné nue.

requetes blog depuis origine

Jusque là, c’est du gros, de l’interrogation de masse. Mais il y a aussi les interrogations particulières, évidemment plus rares, parfois poétiques, parfois ouvertement sexuelles avec des redondances : coureuses nues, seins à l’air maghrébines photoshoot, garçon le plus sexi de 10 ans nu (!), jeune fillette nue à la plage… J’ai même trouvé la recherche « gamin gai de 4 ans » ! Comme si l’on pouvait « être » gai, avoir une quelconque orientation sexuelle à 4 ans. Il est vrai que les Yankees croient ça génétique.

requetes blog

Le plus beau est quand même « un jeune mec arabe à poil à la campagne » que vous pouvez lire sur le tableau des interrogations récentes. Pourquoi arabe ? Frustration musulmane ? Érotisme des banlieues ? Imaginez, l’adolescent dans sa campagne maghrébine, quelque part dans les collines semées de buissons où pousse une herbe rare. Il est tout seul, sensuel, il se met à poil – comme ça. Personne pour le voir, sauf les chèvres. Peut-être lui prend-t-il l’envie de s’en faire une, comme on dit que cela arrive ? Il n’est pas bien vieux s’il est dans la campagne, à garder les chèvres, tout juste pubère sans doute. Vous voyez le fantasme ?

Désolé, mais j’ai peu à offrir à ce genre d’imaginaire sur ce blog. La vue la plus approchante que j’ai pu trouver est ici – mais vous allez être déçu : c’était en noir et blanc, il y a près de 40 ans, et de très loin. La campagne était peuplée à l’époque, et les campagnards assez libres, mais entre eux – et jamais tout seul à la campagne.

jeunes mecs arabes a poil dans la campagne

Une autre interrogation porte sur « chatte toute nue ». J’ai trouvé cela mignon. Afin de ne pas décevoir, j’ai demandé à une copine de 14 ans de mes ados de me montrer sa chatte. Pas de problème ! J’ai pu même la caresser à poil, c’est doux et lustré, tout chaud sous la main. Elle ne porte jamais rien sur elle, la chatte, tout comme Marylyn Monroe. L’adolescente m’a même autorisé à prendre sa chatte toute nue en photo. Vous avez le résultat ci-après. N’est-ce pas tentant ?

chatte toute nue

L’été excite l’imaginaire, la réalité des plages est moins riante. Mais avouez qu’il y a de quoi s’amuser à la lecture des interrogations naïves des blogs.

Catégories : Société | Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Navigation des articles

4 réflexions sur “A poil

  1. Triste, mais réel. Notre société malthusienne, qui se renferme sur elle-même, travaillée de « morale » issue des religions du Livre et de tabous propitiatoires, n’éduque pas ses adolescent(e)s. S’il n’est plus interdit d’interdire, on interdit n’importe comment et on laisse libre tout un pan ignoré des « adultes » (infantiles nés de l’après-68). D’où les excès, les impasses, les avortements, les fantasmes. Accoler le mot « nu » à tous les termes de recherche est la mode, se comparer à poil sert à se jauger, à se construire ; chercher le « mode d’emploi » de la baise, de la sodomie, de la fellation et bien d’autres remplace tout ce que les tabous adultes refusent d’expliquer (interrogations de misère listées sur ce blog, dont je n’ai donné qu’une infime partie…)
    Pas la peine de déplorer.
    Les gens m’intéressent, donc « ça » m’intéresse. J’en parle de temps à autre, entre autre.

  2. Je ne suis pas sûr qu’il faille en rire, je trouve ça plutôt tristounet !

  3. Mieux vaut en rire, en effet, tant l’immaturité apparaît criante dans l’éducation sexuelle…

  4. Une lecture poilante, source de bonne humeur pour une journée riante, abordée le sourire aux lèvres.

%d blogueurs aiment cette page :